Je danserai pour toi

 Je danserai pour toi. L’histoire? Louison, comédienne parisienne, enchaîne les amoureux et ne croit pas en Dieu. Jusqu’au jour où elle se convertit et entre au monastère... Louison est le double de Sophie. Sur l’affiche de ce «God woman show», la danseuse lève une main vers le ciel. Elle tient un chapelet qu’elle secoue comme la corde d’une cloche. «Le théâtre Essaion a été surpris: parler du Christ n’est pas très sexy!» Essaion lui permit d’essayer, et ne l’a pas regretté. Mais danser pour qui, au fait? Qui est ce «toi» de l’affiche? Dieu, son père, son mari? «Les trois, répond Sophie. La mort de mon père, en 2005, a été un tournant dans ma vie. Je le voyais rarement mes parents étaient divorcés , mais il me fascinait. Je me suis beaucoup rapproché de lui durant les cinq mois du cancer foudroyant qui allait l’abattre. Je me suis rapproché de Dieu aussi...»

Le fruit de nos

entrailles

On peut tout dire par la danse et le jeu: en une heure et quart, intense et enlevée, Sophie Galitzine et son partenaire, Fitzgerald Berthon racontent le couple de Louison et Max à travers une série de sketches tantôt lyriques, tantôt clownesques, dessinés à la pointe sèche avec une grande économie de moyens. Auteur et danseuse, Sophie Galitzine a le sens de la mesure. Peu de mots, mais qui sonnent juste. La préparation au mariage note finement les disparités: elle dans l'élan de la foi, lui qui s'efforce de suivre avec une bonne volonté laborieuse, jusqu'à l'accord du «oui» éclatant des noces. Louison et Max passent par toutes les couleurs de la relation conjugale. L'emmêlement des corps dans une danse érotique joyeusement loufoque. La ferveur de la prière dans une autre, aérienne, étincelante. Il y a à la fois le sérieux de l'engagement, l'allégresse de l'amour, la pesanteur de la vie quotidienne avec ses trivialités ironiques, Louison qui s'énerve, Max réfugié dans son portable… Le final unit avec un charme émouvant le pas ralenti des vieux époux au souvenir de leur première danse. Ce bref spectacle, merveilleusement interprété, allie un humour tonique à une vision spirituelle profonde. Un tourbillon léger autour du mystère de l'alliance irrévocable.

Sophie Galitzine dans le tourbillon

de la vie

PORTRAIT - Art-thérapeute, danseuse et comédienne, elle parle d’amour et de foi dans son spectacle Le Fruit de nos entrailles. Itinéraire d’une voyageuse entre terre et ciel. Évoquer les choix profonds de la vie par la danse, la comédie, le sketch clownesque, c’est le pari réussi de Sophie Galitzine. Dans son premier spectacle d’auteur-interprète, Je danserai pour toi, elle a raconté sa jeunesse tumultueuse et sa conversion.

                                                                contacter l’équipe Premières en chemin                                                                                                       contacter  l’équipe organisatrice

Sophie

Galitzine

En savoir plus En savoir plus

                          https://www.sophiegalitzine-arttherapie.fr/

Vous y trouverez des informations sur le métier d’art-thérapeute : accompagnement thérapeutique de la personne, en individuel à mon cabinet, ou en groupe (voir la rubrique atelier et stage), institution, ou entreprise, qui prend appui sur la créativité, (théâtre, danse, écriture, dessin),  et qui est pour tous (enfant, adolescent, adulte), en quête d’un mieux être ou souffrant de troubles psychologiques ou psychiatriques plus conséquents.
Avec la participation de la Commission Diocésaine d’Art Sacré (C.D.A.S) de Clermont-Ferrand 133, avenue de la République 63051 Clermont-Ferrand cedex 2 Téléphone : 0682427755 artsacre@centrediocesain63.com

Invitation

Toute l’équipe de Premières en chemin vous attend à Clermont- Ferrand pour admirer et prendre le  chemin de la réflexion. Un voyage entre peinture et textes qui vous fera découvrir la vie de femmes d’exception.

Expo TEAM





